Glossaire de Linguistique Computationnelle

Document principal originel par Mourad Amine, 1995
augmenté par le glossaire de
Serge Fleury, 1997
adapté pour le Web et augmenté par
Lionel Delafosse, 1999

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Bibliographie


ÉLISION, ELLIPSE, ÉPISTÉMOLOGIE, ÉPITHÈTE, ÉTYMOLOGIE, ÉTYMON, EXPANSION


ÉLISION

Suppression lors la prononciation ou de l’écriture, de la voyelle finale d’un mot quand celui-ci est suivi d’un autre mot commençant par une voyelle, ex. : j’ ; m’ ; qu’ ; la grande entrée ; l’arbre.

ELLIPSE

Omission des éléments de l’énoncé non nécessaire à l’interprétation du message. Ex. : elle part en Tunisie, moi (je pars) en Italie.

ÉPISTÉMOLOGIE

Étude des sciences ayant pour objet d'apprécier leur valeur pour l'esprit humain.

ÉPITHÈTE

Ex.: Le petit garçon qui joue est mon frère.

Fonction de l'adjectif qualificatif et de la proposition subordonnée relative par rapport au nom. L'épithète est une expansion du nom qui se distingue de l'apposition par l'absence de pause. La place de l'adjectif épithète par rapport au nom peut, pour certains adjectifs, jouer un rôle au niveau du sens, ex.: un gros industriel / un industriel gros.

ÉTYMOLOGIE

  1. Recherche des rapports qu’un mot entretient avec une autre unité plus ancienne qui en est l’origine.
  2. Discipline qui s’occupe de la formation des mots et par laquelle on réduit des unités plus récentes à des termes déjà connus.
  3. En linguistique historique :
    L’étymologie est la discipline qui a pour fonction d’expliquer l’évolution des mots en remontant aussi loin que possible dans le passé, souvent au-delà même des limites de la langue étudiée, jusqu’à une unité dite
    étymon, cette unité est utilisée pour la dérivation de la forme moderne.
  4. En linguistique moderne :
    La recherche de la racine d'un mot, ou d'un groupe de mots, ne peut être l'unique tâche de l'étymologie. En effet, on est amené à suivre le mot, durant toute la période où il fait partie de la langue et dans tous les systèmes de relations où il entre. La première série de ces relations est entretenue avec les unités des
    champs sémantiques auxquels il appartient. S'intéresser par exemple, en linguistique, au signe entendre, c'est étudier le passage du latin intedere "faire attention" au sens actuel. Cela suppose que l'on détermine, à chaque époque les rapports que l'unité entretient avec l'ancien verbe signifiant "entendre" : ouïr venant de audire. Cette évolution, qui aboutit à l'élimination de la forme la plus courte, ne peut s'expliquer que si l'on fait intervenir également écouter...

ÉTYMON

Toute unité donnée ou établie dont on fait dériver un mot. Cette unité peut être le radical, la base à partir de laquelle on a créé avec un affixe, un mot récent. Ainsi, automobile est l'étymon de automobiliste, et du latin turbare "troubler" celui de perturbateur etc.

L'étymon peut être la forme ancienne d'où une forme récente est venue, ou la racine établie pour expliquer une ou plusieurs formes modernes de la même langue ou de langues différentes.

EXPANSION

Ex.: Ce soir, le fils de mes voisins invite ses meilleurs amis.

Ce sont tous les éléments facultatifs que l'on peut ajouter à la phrase minimale.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Bibliographie

 


Page d'Accueil Page précédente Page suivante Liens Dernières nouvelles Dernières nouvelles

Dernière mise à jour : 21 mars 1999 © Lionel Delafosse