Glossaire de Linguistique Computationnelle

Document principal originel par Mourad Amine, 1995
augmenté par le glossaire de
Serge Fleury, 1997
adapté pour le Web et augmenté par
Lionel Delafosse, 1999

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Bibliographie


IMPARFAIT, IMPÉRATIF, INCISE, INDUSTRIES DE LA LANGUE, INFINITIF, INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, INTELLIGIBILITÉ, INTERFACE, INTERJECTION, INTERROGATION, INTONATION, ISOTOPIE


IMPARFAIT

Ex.: Elle chantait à tue-tête.

Temps de l'indicatif qui exprime le passé par rapport au présent du récit ou du discours. L'imparfait présente l'aspect inaccompli et duratif. L'imparfait du discours indirect n'a pas cette valeur et peut correspondre à un présent du discours direct. Les terminaisons de l'imparfait sont : ais, ais, ait, ions, iez, aient

Ex.: J'aurais aimé qu'il jouât une sonate de Mozart.

Temps du subjonctif qui exprime le passé ou le futur dans un contexte au passé. Temps de la langue écrite soutenue. L'imparfait du subjonctif bien qu'imposé par la concordance des temps, a disparu de l'oral. L'imparfait du subjonctif se forme sur la troisième personne du passé simple (chanta ® chantât, chantassent) et ses terminaisons sont : sse, sses, t, ssions, ssiez, ssent.

IMPÉRATIF

Ex.:

  1. Viens immédiatement.
  2. Ayez mangé quand je rentrerai !

Mode personnel du verbe qui exprime l'ordre ou l'exhortation.

L'impératif est caractérisé par l'absence du sujet et il n'existe qu'à trois personnes (1ère pers. du plur., 2ème pers. du sing. et du plur.). L'impératif comporte deux temps, le présent (viens !) et le passé, qui exprime l'accompli (ayez mangé !). L'impératif (sauf pour certains verbes irréguliers) se forme sur le radical du présent de l'indicatif. Les terminaisons de la 2ème pers. du singulier sont e (1er groupe) ; s (2ème et 3ème groupes). Les terminaisons des autres personnes sont ons et ez. L'impératif des verbes être (sois), savoir (sache), avoir (aie) et vouloir (veuille) est formé sur le subjonctif.

INCISE

Voir proposition incise.

INDUSTRIES DE LA LANGUE

C’est par analogie avec le terme "industries de l’information" qu’est né en 1984, dans les services du ministère français de la recherche, le terme "industries de la langue". Ce terme désigne :

  1. L’ensemble des activités qui visent à faire manipuler, interpréter ou générer par des machines le langage naturel écrit ou parlé par les humains. Ces activités vont de la recherche au commerce en passant par le développement industriel des produits. [Cnr 91]
  2. L’ensemble très diversifié de travaux qui contribuent à la construction ou à l’amélioration de logiciels commercialisés manipulant des données linguistiques, de façon opérationnelle, dans les domaines limités : ces logiciels abordent la langue surtout au plan des formes (ainsi les traitements de textes et correcteurs orthographiques), et ne travaillent qu’à l’intérieur d’univers référentiels restreints (comme par exemple les systèmes d’interrogation de données factuelles ou bibliographique en langue naturelle, les lexiques et dictionnaires de spécialité, ou encore les programmes d’enseignements assisté par ordinateur). [Fuc 93]
Communication parlée
Synthèse et reconnaissance de la parole
Traduction automatique Assistance à l’analyse
et la génération des textes
Édition électronique
Publication assistée par ordinateur
  Dialogue homme-machine
 

Traitement du langage
Linguistique Informatique
Intelligence Artificielle

 
Traitement de l’écriture
Reconnaissance automatique de l’écriture
  Informatique documentaire
Banque de données
Nouveaux médias
Hypertextes
Disques optiques
Logiciels éducatifs
  Traitement de texte avancé
Vérification orthographique et grammaticale

L’UNIVERS DES INDUSTRIES DE LA LANGUE
[Revue : SienceSHumaines-N°24 Jan.93 "Les industries de la langue",P37]

INFINITIF

Ex.: Il n'aime pas nager en piscine.

Mode impersonnel du verbe, qui est à la base de la répartition en 3 groupes.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

- L’IA est une science carrefour (informatique, linguistique, logique, neurologie, psychologie)

- Étude des facultés mentales à travers l’utilisation de modèles informatiques. [Charniak et McDermott, 80]

- Étude des méthodes permettant aux ordinateurs de réaliser des choses pour lesquelles, en ce moment, les êtres humains sont supérieures. [Elaine Rich, 83]

- L’objet de l’intelligence artificielle est de reconstituer à l’aide de moyens artificiels - presque toujours des ordinateurs - des raisonnements et des actions intelligentes. [J.L Laurière, 86]

INTELLIGIBILITÉ

Voir acceptabilité.

INTERFACE

Une interface correspond au contexte informatique qui permet à l'utilisateur d'un ordinateur d'échanger des informations avec celui-ci.

INTERJECTION

Ex. : Hein ? Allô ? Oh ... Aie !

Mots ou groupes de mots ne jouant aucun rôle grammatical et correspondant à des cris. On les trouve dans les phrases exclamatives interrogatives ou impératives.

INTERROGATION

Voir type interrogatif.

INTONATION

Ex.: Tu viens demain. Tu viens demain ? Tu viens demain !

C'est la manière de prononcer une phrase, en montant ou baissant la voix, de façon significative. La ponctuation peut traduire certaines intonations.

ISOTOPIE

C'est un réseau d'unités lexicales centrées sur un même thème.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Bibliographie

 


Page d'Accueil Page précédente Page suivante Liens Dernières nouvelles Dernières nouvelles

Dernière mise à jour : 21 mars 1999 © Lionel Delafosse